LES AMIS DE RENE CARLOT MISE A JOUR : JUIN 2015
   
 
  UN GYMNASTE MILITANT
René CARLOT est né à Cognac, le 26 avril 1903, de Georges CARLOT et de Juliette MOUSNIER. Peu soucieux de parler de lui, il sera muet, devenu adulte, sur les conditions dans lesquelles il aura vêcu son enfance: tout juste comprendra-t-on qu’il fut quelque peu délaissé par ses parents. Il quitte à 12 ans l’école communale et rejoint aussitôt le monde du travail comme manoeuvre très modestement rétribué.

Mais il a une passion, le sport, et une prédilection pour la gymnastique alors en plein développement. Il va rejoindre la Société de Gymnastique de Cognac où vont se révèler toutes ses qualités d’athlète, sous la direction de son moniteur Mr DUPRAT, dont une salle de sport de la sous-préfecture portera le nom.

Ses qualités sportives, à une époque où le bataillon de Joinville est encore à créer, lui valent de pouvoir faire son service militaire dans les pompiers de Paris, avec son ami d’enfance, Marcel COURANT, qui sera plus tard commandant du Centre de Secours de Cognac. Il rencontre à Paris un certain James BAINAUD, originaire de Saint-Même-les-Carrières, qui finira lui, chef de bataillon des Sapeurs-Pompiers de Paris, et dont il épousera un jour une des soeurs..


René CARLOT profite de son service militaire pour perfectionner ses qualités de gymnaste. La vie civile retrouvée, il redevient ouvrier d’usine en région parisienne et consacre ses loisirs... aux clubs de gymnastique de Suresnes et Puteaux. C’est là qu’il connaîtra la consécration: le championnat de France et la sélection pour les Jeux Olympiques de 1924, avec en prime, la photo du "souriant Carlot" dans le "Miroir des Sports"!

Le modeste travailleur salarié qu’il est vit sa pratique sportive comme un idéal de pureté: "le sport, dira-t-il plus tard, élève l’esprit". Cet homme est un athée plein de foi. De foi en l’homme! D’ailleurs il ne cachera jamais ses opinions politiques: mais son engagement militant il le réserve avant tout au sport qu’il considère comme un élément indispensable du développement de la société humaine. Le sport amateur s’entend, amateur étant pris au sens noble du terme: la seule victoire qui compte, c’est celle qu’on remporte sur soi-même quand on a fait de son mieux. Rien n’est plus étranger au sport que l’argent, rien n’est plus étranger au sport que le désir de l’emporter à tous prix. Et cette philosophie-là sera la sienne jusqu’au bout.


Suite du texte: voir "René Carlot à Jarnac"


Aimez-nous sur Facebook !
 
Publicité
 
 
LES AMIS DE RENE CARLOT
MISE A JOUR : JUIN 2016
 
Aujourd'hui 1 visiteurs (4 hits) sont déjà passés ici
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=